mardi 14 avril 2009

Les insultes !

C'est beau, une insulte, non ?

La plus belle invention de l'Homme ! Une insulte n'est pas un mot ordinaire, c'est un "gros mot", un "énorme mot" même. Voire un colossal ou un gargantuesque !
Pourquoi ceci ? Parce que ce mot contient de tout. Mieux qu'un quelconque produit de lavage 4 en 1, l'insulte ne se satisfait pas d'aussi peu.

Prenons l'exemple d'un mot ordinaire : "Arbre". La plupart des mots renvoie à une idée précise, quand on nous dit "Arbre" (ou tree, 木, baum, شجرة, árbol, etc... La prononciation du mot n'est pas importante, c'est l'idée qui l'est), on pense à un objet végétal que ce soit un Acacia, un Platane ou autre.
"Arbre" nous fait donc penser à quelque chose que l'on connait bien, dont l'espèce le détermine presque entièrement. Notre cerveau s'est approprié son essence, comme on dit couramment.
Cependant, le mot "Connard" n'obéit pas à la même loi. Lorsqu'on qualifie quelqu'un de connard, on ne s'imagine pas un objet ou un être avec une essence particulière. Non ! Lorsqu'on gueule "Connard" à quelqu'un, on signifie potentiellement :
"Oui, toi, celui qui m'emmerde depuis des années, je n'aime pas ta gueule, et maintenant, tu as trouver le moyen de me piquer ma femme !"
Ou plus généralement, et plus poliment : "J'ai un sacré problème avec toi !"

C'est pour cela qu'il est "gros", ce mot ! Il contient tellement de choses... Il peut exprimer une image, un point de vue, et une myriade de sentiments comme la colère, le désespoir, la haine, la jalousie, etc...
Un mot quelconque comme "voiture" n'en fait pas autant.

Une très belle invention, donc. Un compactage d'émotions qui nous soulage lorsqu'on les hurle à tout va. Enfin, je ne le recommande pas non plus, puisqu'elle symbolise la violence animale qui est en nous, aussi.
Qui sait ce qui se cache derrière un aboiement ? Serait-ce une sorte d'insulte, un cri qui inclut aussi bien des émotions que des images et des jugements ?
Et à force de faire l'animal, on le devient. Le cerveau s'habitue rapidement...

Sur ce, au revoir.

1 commentaire:

  1. Une définition ou billet philosophique sur l'expression "coureuse de remparts" ?!

    RépondreSupprimer