lundi 16 mars 2009

L'Eglise fait des miracles...


Une petite fille de 9 ans, enceinte de 15 semaines, a avorté. Grossesse engendrée par son beau-père qui abusait d’elle depuis qu’elle avait 6 ans (ainsi que de sa sœur aînée de 14 ans).

Résultats ? Le beau-père encourt quinze ans de prison (il pourrait avoir plus…). Et la mère de la fillette et l’équipe médicale qui s’est occupée de l’avortement ont été excommuniés.

L’avortement est pour l’Eglise un crime, mais cela veut-il dire qu’il n’y a pas d’exception à la règle ?
Le bébé et la fillette allaient mourir tous les deux s’il n’y avait pas eu d’avortement, car son corps était trop jeune pour pouvoir accoucher correctement, ses organes n’étaient pas encore suffisamment formés. Fallait-il laisser mourir deux personnes pour la morale vieillissante de l’Eglise ?

Question de bon sens, que l’on soit croyant, déiste, agnostique, ou athée, que l’on soit de n’importe quelle culture, on voit bien qu’il y a un problème.
Les seuls fautifs sont le père et ceux qui l’ont laisser faire ses perversités. Pas les médecins qui ont essayé de faire leur boulot ! Les pauvres, ils sont excommuniés parce qu’ils ont sauvé une vie…

Ca me fait penser aux Américains militant contre l’avortement… Ils se disent Pro-life, alors que la majorité d’entre eux est également pour la peine de mort et la possession d’armes à feu… Cherchez la contradiction.

Franchement, l’Eglise fait de bonnes choses. Elle contribue à l’entraide, à la paix, mais elle créait aussi une certaine aliénation qui fait tache.
Lorsque je parle à un athée de cette religion, il pense tout de suite à la fermeture d’esprit, avec l’interdiction du port du préservatif et tout le tralala… A ce rythme, j’ai l’impression que les jours de l’Eglise sont comptés… L’ouverture est salutaire.

Good luck,

4 commentaires:

  1. vu comme ca c sur que l'eglise a le mauvais role (et elle l'a c vrai c du n'importe quoi ca). Mais je pense que toutes les religions pourraient etre acceptées s'il y avait un respect des autres, si chacun pouvait penser ce qu'il voulait et pour la majorité des gens c le cas ms il reste helas quelques groupes d'extremistes, assez nombreux, qui veulent encore et toujours imposer leur point de vue au monde entier. et ainsi se creerent les guerres. ceux la on aurait mieux fait de les psychanalyser pour voir le ptit probleme de domination envers les autres chais pas ils avaient ptetre pas l'impression d'etre écoutés dans leur famille etant petit alors du coup ils obligent tout le monde a penser comme eux ? ou alors ils ont un petit complexe de grandeur pour d'autres hehe

    RépondreSupprimer
  2. Le respect est souvent étouffé par la doctrine.

    Alors que la doctrine avait au début pour but de protéger les Hommes, de leur insuffler une certaine spiritualité, de leur donner des indications pour vivre en harmonie et heureux avec les autres, elle s'est transformée en dictature qui n'obéit qu'au vouloir de certaines personnes.

    Il est dommage de voir des personnes s'attribuer la justice de Dieu alors qu'elles n'ont visiblement pas une profonde sagesse et une ouverture d'esprit suffisante. Comment veux-tu être conscient du monde qui t'entoure si tu es cloîtré dans un palais ?

    RépondreSupprimer
  3. Cette nouvelle m'a scandalisée aussi ! Mais c'est tout à fait dans la logique de l'Eglise. Quand on pense qu'il n'y a pas si longtemps, elle prônait de laisser mourir la mère si l'enfant et la femme enceinte étaient en danger. Pourquoi ? Pour baptiser le petit enfant et qu'il n'aille pas se perdre dans des contrées obscures (genre limbes).

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas cette raison.
    Il faudrait alors inventer le baptême in utero, à l'aide d'une seringue chargée d'eau bénite, pour empêcher les futurs scandales...

    RépondreSupprimer