dimanche 22 mars 2009

Florilège de Mangas...

Voici une petite liste de mangas que j'aime beaucoup. Elle va du shonen (pour les jeunes adolescents) au seinen (pour les jeunes hommes).
Je sais bien que les mangas ne plaisent pas à tout le monde, après tout, ce ne sont que des chapitres dessinés à l'arrache pour occuper les gens dans le métro, mais je les trouve très distrayants et je m'attache vite aux personnages. Donc je vais faire un petit billet dessus avant de changer d'avis. (histoire de laisser une marque écrite, quoi)

1 - Bleach.
2 - Naruto.
3 - Gunnm.
4 - Tenjo Tenge.


Bleach :

Ichigo est un lycéen qui a la capacité de voir des fantômes. Un jour, il rencontre un Shinigami (Dieu de la mort, en japonais), dont la mission est de guider les esprits errants vers un Paradis, nommé Soul Society. Tentant de le sauvait d'un Hollow, (un monstre sans âme, ennemi de la Soul Society) il se voit attribuer les pouvoirs des Shinigamis. A partir de là, sa vie change profondément et devient une quête où "sauver ceux qu'il aime" est l'objectif principal...

Ce que j'en pense :

Bleach est le shonen par excellence : les gentils ne meurent pas, et les méchants sont vraiment méchants. Néanmoins, il n'est pas manichéen dans le sens où le héros, Ichigo, adolescent aux cheveux oranges, a parfois un côté démoniaque...

Ce manga se base sur une excellente intrigue forgée par des complots que les combats à n'en plus finir (comme dans la plupart des shonens) occultent quelque peu, mais qui, en contre-partie, mettent en valeur des rebondissements époustouflants et des personnages secondaires toujours finement travaillés. Par ailleurs, les duels ont l'avantage d'être dotés d'une mise en scène grandiose, puisque l'auteur, Tite Kubo, a le don de sélectionner les images, de découper les scènes, en sorte de leur donner un style artistique original.
Je tiens à rajouter que la structure du récit et des combats est relativement linéaire (il reste toujours impossible de faire pire que Samourai deeper Kyo de ce côté là).


Naruto :

Naruto raconte l'histoire d'un enfant nommé... Naruto ! (jusque là, tout va bien) qui a un rêve, un très grand rêve : "devenir un légendaire Ninja" (l'équivalent de devenir une "rock star" pour nous).
Le récit se passe sur un grand continent constitué de plusieurs "Pays de Ninjas" qui ne manquent jamais une occasion pour se faire la guerre. Le monde fictif auquel il appartient ressemble beaucoup au nôtre ; la technologie y est moins évoluée, mais il possède un gros avantage : l'existence du chakra, flux d'énergie coulant en toute chose, que le corps peut manipuler pour s'attribuer des pouvoirs surnaturels.

Ce que j'en pense :

Même si Naruto est un shonen comme Bleach, ils en restent totalement différents. L'humour, l'histoire, les sentiments, les combats, la mise en scène n'ont rien à voir. D'ailleurs, plusieurs "gentils" sont morts dans Naruto, et les "méchants" ont parfois envie de créer une paix durable (mais en s'y prenant de manière assez meurtrière, "la fin justifie les moyens" qualifie bien leurs pensées).

Dans les premiers tomes, le mangaka explique plusieurs façons d'utiliser le chakra (pour marcher sur l'eau, ou pour contrôler une "marionnette sans fils", par exemple), mais il abandonne vite ces explications en donnant naissance à des pouvoirs énormes qui n'obéissent même plus aux lois de ce monde (créer un vortex entre différentes dimensions ou détruire une ville en remuant des mains, par exemple), ce qui est bien dommage.

Le scénario est bon et plutôt complexe. On peut le séparer en deux, celui qui concerne Orochimaru et celui qui concerne l'Akatsuki. La première partie ressemble plus à une découverte de ce monde original, à un parcours initiatique pour Naruto qui forge sa personnalité. La seconde s'absorbe plus de politique et de guerre : "comment créer la paix ?", Naruto s'efforce d'y trouver la réponse en rompant tous les obstacles à la paix, tous les représentants de la guerre.


Gunnm :

Gally en français, Alita en anglais, est le nom de l'héroïne singulière de ce Seinen. Dans un futur où la Terre ne sert plus que de quasi déchèterie pour les habitants de tout le système solaire, un vieil androïde y est réveillé après plusieurs siècles de sommeil.
Cet androïde, à la personnalité féminine, qui est nommé Gally par son prince charmant, redécouvre la joie de vivre après avoir perdu la mémoire. Puis ses capacités hors du commun en combat la mène à être utilisé comme une arme à châtier le crime par les autorités terrestres. Malheureusement, elle se fait rapidement des ennemis et découvre des secrets qui ne devaient pas être sus...

Ce que j'en pense :

Graphiquement irréprochable, on se laisse vite embarquer dans cet univers glauque.

Les conditions difficiles de la vie dans une déchèterie planétaire nous amène à réfléchir sur les relations humaines dans un monde apocalyptique. L'espoir, l'amitié, la folie sont ce que croise Gally au long de son périple. Sans trop en faire, l'auteur arrive à nous divertir dans une atmosphère de terreur.

Les combats contre des monstres toujours originaux sont annotés par des explications martiales ou scientifiques, qui donnent une certaine véracité à l'action.


Tenjo Tenge :

Imaginez un lycée japonnais où sont regroupés tous les adolescents possédant des aptitudes martiales et un Ki plus élevés que la moyenne. (bon, je sais, c'est débile d'imaginer cela, mais faites un effort pour une fois !)
A quoi pourrait servir un tel lieu ?
Réponse : Il servirait de catalyseur pour créer le guerrier ultime.
(je me sens très seul en écrivant ceci)
Voilà grosso modo de quoi parle Tenjo Tenge, signifiant "Enfer et Paradis" en japonais.


Ce que j'en pense :

Le scénario ne donne pas franchement envie de lire cette œuvre, ses attraits résident surtout dans la ruse, l'humour grivois, la mythologie, et la beauté graphique.

L'intrigue est tellement loufoque qu'on ne sait plus qui est le héros l'histoire ! Le récit part dans tous les sens pour nous faire connaître de nouveaux paysages, personnalités, philosophies, pouvoirs... Un peu comme ce blog, en réalité, j'ai l'impression que l'auteur, Ito Ogure, dessine son manga selon son humeur et idées du jour.

En tout cas, j'en apprécie la lecture. Je ne m'ennuie pas, je m'amuse même en le lisant ! Tout comme Air Gear, le manga que Ito Ogure écrit en même temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire